présenté par le chef Michael Smith
Nous avons tous déjà remarqué la différence entre un melon fade et mou et un autre, plus pulpeux et savoureux. Il n’y a pas de magie en jeu; que du temps. Le goût sucré et le caractère juteux d’un fruit reposent entièrement sur le degré de mûrissement. En matière de mûrissement, on peut diviser les fruits en trois grandes catégories.

Fruits mûrs et sucrésLa première catégorie comprend les fruits qui mûriront et deviendront plus sucrés après avoir été cueillis. Cela signifie qu’avec un peu de patience et de vigilance, vous pouvez déguster vos fruits de la façon dont vous les aimez. Cela comprend : • les bananes • les ananas • les poires • les tomates (eh oui, les tomates sont techniquement des fruits!)
Fruits mûrs, mais pas sucrésLa deuxième catégorie comprend les fruits qui mûriront, mais qui ne deviendront pas sucrés après avoir été cueillis. En fait, plus ces fruits deviennent tendres, plus leur goût sucré déjà présent s’intensifie. Cela comprend : • les melons • les prunes • les pêches • de nombreux fruits tropicaux
Fruits qui ne mûrissent jamaisLa troisième et dernière catégorie comprend les fruits qui ne mûrissent pas ou qui ne deviennent pas sucrés après avoir été cueillis. Cela signifie que leur saveur dépend entièrement du moment où l’agriculteur les récolte. Cette catégorie comprend de nombreux fruits populaires comme : • les petits fruits • les raisins • les agrumes (oranges, citrons, limes, pamplemousses, etc.)

Nous sommes ravis de vous présenter ces conseils donnés par le chef Michael Smith dans son bulletin KitchenWorks. Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine des recettes, des conseils de sa cuisine laboratoire et des découvertes gourmandes.

Related posts

Thai Chicken Salad
Des sandwichs qui débordent de légumes
Mois de la nutrition 2022 : les ingrédients d’un avenir plus sain – comment réduire le gaspillage alimentaire
Burgers végétariens au chou-fleur et quinoa