Soupe à la carotte, à la courge et au gingembreJanvier est le meilleur moment de l’année pour prendre de nouvelles résolutions santé. Pourquoi ne pas commencer dans la cuisine? Si l’une de vos résolutions cette année est de manger davantage de plats préparés à la maison, vous pourriez tomber sur des termes que vous ne connaissiez pas. Nous sommes là pour vous aider à tout comprendre! Faire suer : Les recettes indiquent souvent de « faire suer » les légumes. Cette technique est similaire à celle du sauté, mais le procédé est plus lent et se fait à une température plus basse. En faisant suer vos légumes, vous leur donnez plus de temps pour libérer leurs délicieux arômes. Ils auront ainsi beaucoup plus de saveur. C’est une excellente première étape pour tout repas contenant des saveurs puissantes, comme de l’ail et de l’oignon. Lorsque vous aurez maîtrisé cette nouvelle technique, essayez cette recette : Soupe à la carotte, à la courge et au gingembre : cette soupe vous réconfortera corps et âme, alors n’hésitez pas à en faire toute une marmite! Macérer :  Quel terme sophistiqué, non?  En fait, c’est simplement une façon de ramollir facilement les fruits en utilisant un liquide. Vous cherchez le complément parfait pour vos desserts? Faites mariner vos fruits préférés dans un jus quelconque ou dans leur propre jus. Lorsque vous aurez maîtrisé cette nouvelle technique, essayez cette recette : Fromage de chèvre macéré aux cerises et aux mûres, voilà l’entrée par excellence pour séduire une foule. Grandes sauces ou sauces mères : Traditionnellement, le terme « grandes sauces » fait référence à ce qui était considéré comme les bases pour toutes les sauces au 19e siècle.  Ces sauces sont la béchamel, une sauce blanche crémeuse à base de produits laitiers, le velouté, un mélange de beurre manié (roux) et de bouillon blanc, l’espagnole, souvent simplement appelée sauce brune, puisqu’il s’agit d’un mélange de beurre manié (roux) et de bouillon brun, la sauce hollandaise, la touche finale qui fait la réputation des œufs bénédictine, et finalement la classique sauce tomate. Arroser ou faire cuire dans son jus : Arroser est une technique toute simple que vous avez sûrement essayée lorsque vous faisiez cuire un dindon ou un poulet entier. On utilise les jus de cuisson recueillis au fond de la poêle, une marinade ou encore une autre sauce pour badigeonner la surface entière de la viande pendant sa cuisson pour éviter qu’elle ne s’assèche. Cela permet également d’ajouter de la saveur. Si cette technique est généralement indiquée pour la dinde ou le poulet, vous pouvez aussi l’appliquer pour donner plus de goût à vos repas végétariens favoris. Papillote : Vous avez sans doute déjà vu des recettes qui incluent le terme « en papillote », et vous vous êtes sans doute dit : « Oh, ça sonne compliqué! ».  Pas d’inquiétude! C’est tout simple : en papillote signifie faire cuire le mets au complet dans une pochette fermée, habituellement faite de papier parchemin ou d’aluminium.   Cette technique de cuisson permet de garder toute la saveur concentrée dans la pochette. Mieux encore, cela facilitera le nettoyage!salmon-en-papillote-sm Mariner : Encore un terme commun… mais ce n’est pas une mauvaise chose de revoir les bases! Ce processus permet de préserver les légumes, les fruits, la viande ou le poisson en utilisant une saumure ou une marinade. Faire des marinades est tout simple, mais les fruits et les légumes qui ont une peau coriace fonctionnent généralement mieux. Lorsque vous aurez maîtrisé cette nouvelle technique, essayez cette recette : Chef Michael Smith vous permettra de gagner du temps avec cette recette de cornichons express! Amusez-vous bien!

Related posts

Connaissez-vous les légumes d’hiver ?
Visez la moitié pour votre santé avec « FRESH »
Saumon en croûte de farine de maïs avec salsa aux kiwis