Publication de Laurie Barker Jackman, amie de Visez la moitié pour votre santé et diététiste autorisée
Mars est le mois de la nutrition. Cette année, les diététistes du Canada le célèbrent sous le thème de « Bon pour vous, et à votre goût! Les diététistes vous aident à trouver votre stratégie santé. » Nous savons que la définition d’une alimentation saine varie d’une personne à l’autre. Les diététistes autorisés sont donc les mieux placés pour vous aider à découvrir ce qui vous convient le mieux. Les diététistes détiennent une formation unique en nutrition. On peut donc avoir confiance en leurs recommandations fondées sur des données probantes à tout coup. Pour bien des raisons, les habitudes et les choix concernant l’alimentation peuvent varier. La culture, les traditions alimentaires, les préférences et les besoins nutritionnels ont tous un rôle à jouer. La bonne nouvelle, c’est que les diététistes autorisés peuvent facilement vous aider à trouver un équilibre alimentaire qui convient à votre situation particulière. On peut facilement ajuster les recettes pour les rendre plus saines en y ajoutant, en y retirant ou en y remplaçant des ingrédients. Par exemple, si l’on met des lentilles en conserve dans une salade de lentilles méditerranéenne, on peut simplement les égoutter et les rincer afin de réduire la quantité de sodium. Il est également possible de modifier les recettes pour tenir compte des besoins nutritionnels, des allergies ou des intolérances. Prenons par exemple notre recette de purée de courge et de pommes. Un diététiste conseillant une personne allergique aux produits laitiers recommanderait de remplacer le cheddar par un fromage sans produits laitiers. Les recettes sont également un reflet de la culture et de la tradition. Par exemple, si le bok choy est utilisé dans notre culture, on peut l’ajouter aux recettes comme la salade au brocoli grillé et aux haricots pour la rendre plus familière. De plus, on peut modifier les recettes pour qu’elles répondent aux besoins de sa famille. Il peut arriver qu’une recette ne donne pas des quantités suffisantes pour nourrir toute la famille. On peut alors la doubler en multipliant les ingrédients par deux. Gardez en tête qu’il n’est généralement pas nécessaire de doubler la quantité d’épices. N’oubliez pas de goûter avant d’en ajouter! On peut également ajuster les recettes en fonction des ressources familiales. Il se peut qu’une recette demande un gadget de cuisine que l’on ne possède pas. Potage aux lentilles, carottes et poireaux. Par exemple, vous pourriez vouloir cuisiner notre potage aux lentilles, aux carottes et aux poireaux à la mijoteuse, mais ne pas posséder de mijoteuse. Vous pourriez alors simplement utiliser une grosse casserole sur le poêle et ajuster le temps de cuisson. On voit qu’une alimentation saine ne suit pas de formule universelle. Elle varie d’une personne à l’autre. Vous avez besoin d’aide pour trouver votre stratégie santé? Communiquez avec un diététiste de #visezlamoitié dès maintenant!

Related posts

Pâtes pleines de légumes verts à la sauce au Boursin
10 recettes santé à essayer à Pâques
Grilled Veggies
« Meal prep » facile pour des légumes toute la semaine